B.A-BA de l’économie : Qu’est-ce qu’une crise économique : crise conjoncturelle/ crise structurelle

source : MAJOS

Les économies connaissent régulièrement ce qu’on appelle des fluctuations économiques définies comme la succession des phases d’augmentation du Produit Intérieur Brut (PIB), de sa baisse ou du ralentissement de sa croissance. La croissance économique n’est donc pas toujours continue ou harmonieuse. Lorsqu’on peut observer des fluctuations plus ou moins régulières de l’activité économique, on parle alors de cycles économiques. Régulièrement, les médias parlent de la situation conjoncturelle difficile pour expliquer telle ou telle autre situation. En effet, une conjoncture économique fait référence aux évolutions économiques de court terme d’un ensemble économique. Elle s’apprécie à l’aide d’indicateurs économiques tels que le taux de croissance du PIB, le taux d’inflation, l’évolution du taux de chômage, etc.). Apparaît alors une crise lorsque la conjoncture se retourne brutalement et se traduit par un déséquilibre économique profond entre l’offre pléthorique de biens et services et la demande globale. L’économie passe alors d’une période de croissance à une période de récession (ralentissement du rythme de la croissance économique).

Une crise peut apparaître au niveau d’un secteur par exemple, une crise financière qui est un dysfonctionnement sérieux de la sphère financière susceptible d’avoir des conséquences déflationnistes (diminution générale, durable et relativement forte des prix) sur l’économie réelle (production, consommation, investissement, emploi, etc.). Elle peut être le résultat d’une dérèglementation des marchés financiers qui aurait encouragé les banques à prendre davantage de risques dans l’espoir d’engranger de meilleurs profits. La crise financière peut conduire à une contraction importante des prêts interbancaires (prêts entre les banques) à mesure que l’offre de crédit s’assèche. Le resserrement du crédit conjoint aux autres facteurs du marché affecteront l’économie dans son entier, le chômage va commencer à augmenter et l’activité économique globale va ralentir et on parlera alors de CRISE ECONOMIQUE.

On appelle CRISE CONJONCTURELLE, toute période consécutive de trois trimestres à croissance (évolution du taux de croissance du PIB par rapport à la période précédente (trimestre, année)) négative (ou décroissance du PIB).

On appelle CRISE STRUCTURELLE, toute longue période de croissance lente, où l’on ne parvient pas à relancer le moteur de croissance économique.

César BAIRA DERING

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*